Association Historique de Mons-en-Baroeul. Active depuis 2000, elle rassemble plus de 150 membres. L'Association Historique de Mons en Baroeul organise des visite du fort de mons, des expositons et des publications

 

Société
Enseignement
Culture
Sport
Entreprises
Commerçants
professions libérales
14-18
39-45

  
 

Actu & Annonces
TREVE HIVERNALE POUR LES VISITES DU FORT MACDONALD

Association Historique
de Mons-en-Baroeul

 

 

Mémoire vivante

 

Un ancien du bas de Mons raconte

Gérard Vandewattyne, né à Mons en Baroeul en 1931, est très attaché à sa commune. Sa scolarité, commencée à l'école Jean-Jaurès à Hellemmes, s'est poursuivie à l'école des garçons " Pasteur " du groupe scolaire " La Paix ". Il demeurait alors rue Voltaire, bercé par le tohu-bohu du " Petit Mongy " reliant Flers à la Chapelle d'Élocques.

Depuis 1959, M. Vandewattyne, demeure boulevard Alphonse Gayet, dans une maison construite deux ans plus tôt. À l'époque, depuis sa maison, on apercevait le Fort de Mons.

 

Du travail à la fête

 

Les fermes et maraîchages abondaient aux alentours de la rue Faidherbe. Beaucoup ont disparu avec la construction de la ZUP. L'allée du Sac au Dos, à proximité de la rue du 11 Novembre 1918, avait pour origine un lieu tout proche, où les soldats en manoeuvre faisaient la pause devant la ferme Cousin ; là se trouve aujourd'hui le débouché du magasin Cora.

 

La présence et l'activité du stade Jules-Lemaire animaient le quartier. Devant une foule nombreuse de supporters, se déroulaient des matchs de football très disputés, "terribles", entre Fives et l'Olympique Lillois ; ce stade dénommé Félix Virnot était situé entre le boulevard de la Paix et l'avenue Cécile.

Les ducasses de la Guinguette étaient très animées. La "Grande Ducasse" du mois d'août s'étendait vers Hellemmes. On y dansait du vendredi au mercredi. Le rythme forain s'accompagnait d'une retraite aux flambeaux. Toutes les activités de la ducasse étaient populaires. Le jeu de ciseaux pour les dames consistait à couper la ficelle, les yeux bandés pour récupérer des enveloppes offrant divers lots. L'ascension des arbres enduits de savon noir (avec un cercle en haut) était fort prisée. Les courses cyclistes, les courses à pied et de nombreux manèges complétaient le divertissement.

Un clochard, Albert Huguet, habitait dans une grange. D'après les parents de M. Vandewattyne, à la ducasse, l'amusement des hommes était de lui faire prendre son seul bain de l'année ! Pittoresque, ce personnage a vécu des dizaines d'années dans le quartier. " De petites guéguerres faisaient rage " entre les gosses de l'An Quarante et ceux de la rue du Docteur Verhaeghe, de l'autre côté de la rue de Lannoy, à Hellemmes. Les champs qui entouraient le quartier devenaient, au moindre accrochage, les champs de bataille d'une version monsoise de la "Guerre des boutons ". .

 

Texte André Caudron, et témoignage Gerard Vandewattyne.

 

 

retour
haut de page

Association Historique
de Mons-en-Baroeul