Association Historique de Mons-en-Baroeul. Active depuis 2000, elle rassemble plus de 150 membres. L'Association Historique de Mons en Baroeul organise des visite du fort de mons, des expositons et des publications

 

Société
Enseignement
Culture
Sport
Entreprises
Commerçants
professions libérales
14-18
39-45

  
 

Actu & Annonces
TREVE HIVERNALE POUR LES VISITES DU FORT MACDONALD

Association Historique
de Mons-en-Baroeul

 

 

Mémoire vivante

 

Les écoles Guynemer et Rollin
Rue Mirabeau

Sur cette carte postale datée du 20 mai 1921 on découvre le bas de la rue Mirabeau, ancienne rue Neuve, jusqu'en 1896. Au premier plan la pâture de la ferme Pottier, où sont implantées depuis 1957 les écoles Guynemer et Rollin, bâties pour accueillir les enfants du nouveau lotissement des Sarts. La maison à droite (n° 44) est actuellement habitée par un psychiatre, le Docteur Alain Le Maoût, qui a joué le rôle de Gabriel Pagnerre, dans le film « Sur les traces de Pagnerre ». Cette maison a appartenu à Pierre Dufour. Pierre Sterman, parrain du docteur Jacques Desbarbieux, est venu y demeurer pendant la guerre 40, car sa maison d'Hellemmes avait été détruite par un bombardement. Cette carte a été écrite par un membre de la famille Rouzé, qui possédait une entreprise importante de travaux publics, et qui a participé notamment à la construction de la cathédrale Notre-Dame de la Treille. La maison attenante à la partie haute a été occupée par M. Gras, des assurances Gras et Savoye. L'ensemble du parc de ce pâté de maisons est d'ailleurs connu sous le nom de Bois Gras.

Ci-dessus à gauche, l'école Guynemer à l'angle de la rue Mirabeau et de l'avenue Emile Zola avant les travaux de la rue Mirabeau qui ont été réalisés durant l'été 2005. Pour la sécurité de l'accès à l'école, le carrefour a été aménagé et des ralentisseurs ont été installés. Les maisons faisant face à l'école Guynemer constituent les seuls points de repère avec la carte postale de 1921. La maison blanche (au n° 40 rue Mirabeau), qui figure sur la photo du milieu ci-dessus, se repère parfaitement à gauche de l'ancienne carte postale.

Etonnant de comparer les changements intervenus en quelques décennies! La droguerie du « P'tit Nègre » de la famille Farinaux, a longtemps porté l'enseigne des peintures Dekeyn. Il est vrai qu'aussi bien le père Alexandre que Michel, le fils, ont tous deux peint avec cette marque de nombreux lieux monsois. Le cheval avait-il été ferré par Jules Castille, le maréchal-ferrant situé juste à côté ?

L'immeuble situé à l'angle de la rue Mirabeau et de la rue du Général de Gaulle, a remplacé l'ancienne demeure des Daubresse-Mauviez. La vue ci-dessus a été prise, lors de travaux dans la rue Mirabeau, le 3 février 1958, alors que le bâtiment n'était pas construit. La rue Daubresse-Mauviez était l'ancien nom de la rue du Général de Gaulle, qui elle même avait succédé à la rue de Roubaix en 1907. Ernest Daubresse était un bienfaiteur de la commune. La tombe des familles Daubresse et Mauviez est au cimetière communal.

 

retour
haut de page

Association Historique
de Mons-en-Baroeul